Cyclones et téléphones cellulaires

À Madagascar, vous devez vivre avec les cyclones, mais vous n’avez pas à vivre avec une collecte de données sur les catastrophes lente.

Le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes de Madagascar (BNGRC) a utilisé notre plateforme pour moderniser son infrastructure de collecte de données post-catastrophe.

« Chaque année, une moyenne de 500 villages sont touchés par les cyclones », a déclaré Nianja Raonivelo, analyste de données du BNGRC.

Le traitement de l’information prend beaucoup de temps, implique beaucoup de personnel et retarde la prise de décision et l’envoi des équipes d’intervention. Cependant, entre-temps, l’étendue des dommages augmente. Il est même possible qu’il y ait des morts avant l’arrivée de l’équipe d’intervention d’urgence.

Capture d'écran: bngrc.mg

Capture d’écran: bngrc.mg

Pendant des années, le BNGRC s’est appuyé sur les téléphones fixes, les communications radio et les rapports papier pour se préparer et réagir aux cyclones et aux autres catastrophes.

Les rapports papier à eux seuls ont pris 30 minutes ou plus à traiter – par rapport. Lorsque les gens ont besoin d’une aide directe et immédiate, ces retards peuvent être catastrophiques.

Afin de fournir des solutions de rechange aux communautés touchées par les catastrophes, le BNGRC a équipé 1 700 «reporters» dans les communautés à risque de téléphones mobiles et de formation pour soumettre des informations pendant et après les catastrophes.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a fourni 300 téléphones mobiles supplémentaires pour le projet. Des partenaires internationaux tels que CARE, CRS, ADRA et le PNUD ont mobilisé leur personnel de terrain travaillant dans des zones exposées aux cyclones et aux inondations, afin de fournir un soutien supplémentaire et participer à la formation des«reporters».

Maintenant, la communication, le traitement et la compilation des données se font rapidement. Nous mettons nos données sur carte, envoyons des messages, sensibilisons avant la catastrophe et améliorons la préparation. Nous accédons et analysons nos données collectées en temps réel et les partageons avec d’autres parties prenantes.

Le système d’alerte amélioré du BNGRC pour les opérations de secours, de prévention et de gestion des catastrophes est actuellement opérationnel. Le système est jugé abordable, fiable et robuste pour répondre aux besoins de l’organisation en temps de crise.

Inscrivez-vous à DataWinners >>