BNGRC

À Propos du Projet

En cas de catastrophe naturelle, le Bureau National pour la Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) est l’entité chargée de la coordination des programmes et des activités relatives aux interventions et secours d’urgence. Le bureau se charge également de la préparation et de la prévention en vue de réduire l’impact des catastrophes.

Le Défi

Depuis plusieurs années, les données post-aléas sont collectées soit

  • par téléphone (Ligne de terre)
  • par communication radio (BLU)
  • par des rapports papier pour les endroits proches du BNGRC

L’obtention des fiches provenant des localités sinistrées nécessite un laps de temps assez long pour arriver au niveau de la Commune et du District, puis au niveau du BNGRC. C’est catastrophique surtout quand les gens ont besoin d’une assistance directe et immédiate. Par ailleurs, les traitements des informations nécessitent à peu près 30 minutes pour chaque fiche collectée. 

Le traitement des informations s’avérait lourd et le coût des communications téléphoniques augmentait en parallèle avec l’ampleur des dégâts.

« Chaque année on estime à 500 en moyenne le nombre de villages qui sont touchés par le cyclone qui est la catastrophe naturelle majeure à Madagascar.
Le traitement de ces informations engage beaucoup de temps et de personnel, retarde la prise de décision et l’envoi des équipes d’interventions alors qu’entretemps, le nombre de dégâts augmente. Il se peut même qu’il y ait des morts avant que les secours n’arrivent »
, selon Nianja Raonivelo, Webmaster/Analyste de données de BNGRC.

Mesures Prises

BNGRC, en collaboration avec les membres de projets de préparation à la catastrophne, a décidé de mettre à profit la technologie SMS de HNI pour la remontée et le traitement rapides des données post-aléas. Le but est donner plus d’alternatives aux localités sinistrées pour l’envoi des informations post-inondations et cyclones et de réduire le temps de traitement des informations parvenant au BNGRC. 1 700 puces ont ainsi été achetées par BNGRC pour ses agents localisés dans les zones à risques.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a procédé à l’achat de 300 postes téléphoniques pour le projet. Les partenaires internationaux tels CARE, CRS, ADRA et PNUD ont mobilisé leur personnel de terrain localisé dans les zones vulnérables à l’inondation et au cyclone et ont appuyé les formations directes et en cascade.

Le Résultat

Le système de compte-rendu par téléphone mobile de BNGRC pour le secours, la prévention et la gestion des sinistres est maintenant opérationnel. Le système est assez abordable, fiable et solide pour répondre aux besoins de l’organisation en temps de crises.

N. Raonivelo

« Maintenant, l’envoi, le traitement et la compilation des données peuvent être effectués rapidement. On peut faire la cartographie, envoyer des messages de sensibilisation pour les préparations avant aléa, accéder à nos données collectées en temps réel et les partager avec nos partenaires. »

Nianja Raonivelo, webmaster/analyste de données de BNGRC